Historique et perspectives

L'action éco-bloc est née durant l'année scolaire 1996-1997, du croisement d'une pratique personnelle de récupération du papier et d'une réflexion pédagogique sur l'enseignement technologique en classes de Sciences et Technologies Tertiaires (STT). De 1996 ŕ 2003, cette action avait pour cadre le Lycée Mas de Tesse, aujourd'hui Jules Guesde, à Montpellier dans l'Hérault. Il en est résulté un véritable mécano pédagogique qui fit ses preuves en interne mais aussi en externe via l'obtention de prix et la délivrance de labels. Fut alors lancé un concours régional, le concours éco-bloc, afin de faire profiter d'autres établissements, d'autres classes et d'autres professeurs de ce support au croisement de l'apprentissage, du tertiaire, de l'entreprise et du développement durable. L'action prit une nouvelle envergure en allant encore plus loin dans l'axe de la pédagogie de projet. Ainsi, la classe en charge de l'action était transformée en classe-entreprise, les As de Tesse, dans laquelle les élèves devenaient eux-mêmes responsables de services. La motivation des élèves était alors très grande d'autant plus qu'en fin d'année, ils organisaient un séjour tous frais payés pour les équipes les plus méritantes dans la haute vallée de l'Hérault.

Les élèves pouvaient valoriser leur action pour le baccalauréat dans le cadre d'une épreuve orale de soutenance de projet à fort coefficient. Il fut obtenu nombre de reconnaissances en particulier en matière d'innovation pédagogique. Les résultats furent aussi quantitatifs : le nombre d'éco-blocs distribués par an passa de 400 environ à 11000 !

Reconnaissances

Ministère de l'éducation nationale

Projet National Innovant, Ministère de l’Education Nationale

Semaine du Développement Durable, Ministère de l’Environnement

Mille Défis pour ma Planète, Ministère de l’Environnement, Académie de Montpellier

 

Trophée Chêne, Région Languedoc-Roussillon

Concours Initiative Jeunes, CCI de Montpellier

European Paper Recycling, Award European Recovered Paper Council

A partir de l'année scolaire 2007-2008, en raison de la réforme de la filière technologique tertiaire qui éloigne en partie les élèves du terrain, l'action a été redéployée dans le champs associatif tout en continuant à s'adresser prioritairement au milieu scolaire. Cette évolution est détaillée dans la note ci-jointe.

La couverture du premier éco-bloc, 30 pages agrafées, en 1996 :

Le logo a été abandonné, il faisait trop penser à un logo en rapport avec l'énergie nucléaire.